top of page
  • CELL

7 conseils pour des vacances d’été éco-responsables

Publié le 15/07/2021 - Mis à jour le 18/07/2023


On les attendait avec impatience, ça y est, les congés d’été sont arrivés ! Le soleil brille (parfois trop…), à nous barbecues, baignades et escapades! Mais si l'été est propice à l’insouciance et à la liberté, c'est aussi une période synonyme de tourisme et de pollution. Alors, comment aligner les valeurs de la transition écologique avec nos vacances d’été? Voici 7 conseils ou idées pour profiter un maximum de cette saison estivale tout en mettant en pratique tes bonnes résolutions écologiques.

1. Utiliser de la crème solaire non polluante pour les océans


Les jours de canicule sont de plus en plus nombreux durant la période estivale, et pour se rafraîchir beaucoup d’entre nous se dirigent vers les plages pour se baigner, faire des activités aquatiques et profiter du soleil pour bronzer. Chacun le sait, une exposition prolongée au soleil peut générer des cancers de la peau, qui est le cancer le plus répandu au Luxembourg. Notre meilleure alliée pour nous protéger ? La crème solaire.

14.000 tonnes de cosmétiques solaires sont déversés chaque année dans la mer

Depuis quelques années, les scientifiques alertent sur l’impact nocif des crèmes solaires sur les océans. Plus spécifiquement, les produits toxiques contenus dans la crème solaire, nuit aux récifs coralliens. Les récifs coralliens sont très importants car ils protègent les rivages des vagues, des tempêtes et des inondations, et les habitants qui vivent aux alentours. Or, de nombreuses études font le lien entre la destruction des coraux (le blanchissement) et les produits chimiques contenus dans les crèmes solaires qui sont déversés chaque année dans les mers et les océans - 14.000 tonnes en période estivale chaque année !


Et ce n'est pas tout. D’après le Réseau mondial de surveillance des récifs coralliens (GCRMN), pas moins de 14 % des coraux ont disparu dans le monde entre 2009 et 2018, en raison du changement climatique, de la surpêche ou des pollutions. De quoi donner envie d’abandonner la crème solaire pour un bon vieux t-shirt à manches longues.


Des alternatives existent

Heureusement, des alternatives existent. Aujourd’hui de très nombreuses marques proposent des crèmes solaires constituées de filtres minéraux, beaucoup moins nocifs pour les océans. Et même si l’empreinte écologique d’une crème solaire ne sera jamais de zéro, les versions minérales et biodégradables offrent néanmoins une bonne solution à condition de choisir un indice protecteur 50 pour une protection maximale.


2. Voyager en privilégiant le train et le vélo


L'été, c’est aussi le temps des escapades : partir à la mer ou aller visiter notre famille qui habite dans un autre pays, revoir des amis de l'université, etc. Mais nous savons bien que la plupart des moyens de transport ont des effets néfastes sur l'environnement.


L'avion en dernier recours et pour des séjours longs

On vous l'avoue, nous aussi prenons l’avion de temps en temps pour nous rendre dans des contrées éloignées et rendre visite à nos familles et nos amis qui vivent à l’étranger. Sans aller jusqu’à s’interdire complètement ce moyen de transport, il faut néanmoins être conscient que l'avion est le moyen de transport le plus polluant pour l'environnement. Alors on fait appel au secteur aérien en tout dernier recours et pour des séjours longs. Une fois arrivé.e sur son lieu de séjour, on compense son empreinte carbone en adoptant les bons gestes indiqués ci-après (et on le fait aussi tout au long de l’année). Sur le web tu peux calculer ton empreinte écologique liée à ton voyage en avion.


Sur les routes en voiture électrique

Tu possèdes une voiture électrique, ou tu comptes louer une voiture électrique pour ton séjour, car tu penses que ce moyen de transport n’émet aucune émission de carbone ? Détrompe-toi !

Certes, l’empreinte carbone de la voiture électrique est moindre par rapport à un véhicule thermique, mais sache qu’une voiture électrique est aussi une source de pollution. Cette pollution est liée à l’usage, mais aussi et surtout à sa fabrication : il faut faire fonctionner une usine, sourcer des matières premières pour les pneus (un pneu est constitué de plus de 200 matières premières), les batteries (dont les matières premières sont souvent prélevées dans des pays en développement), etc. Autant de paramètres induisant une pollution qui peut être évitée en utilisant d’autres moyens de transport.


Le train et le vélo, les meilleures options pour se déplacer sans polluer!

En fin de compte, le meilleur moyen est bien le vélo ou le train. Ce qu'ils ont en commun, c'est qu'on a le temps d'apprécier les beaux paysages qui nous entourent pendant le voyage. Pour le vélo, ajoute les bienfaits physiques et le contact avec la nature. Pour une petite balade à vélo, inutile d'aller très loin, le Luxembourg dispose d'un très joli réseau de pistes cyclables.

Aller à la plage à vélo, un moyen de transport responsable pour l'été
Copyrigth photo : Zoltan Tasi/Unsplash

3. Faire son shopping d'été dans les boutiques de seconde main


Si tu es dans le même cas que moi et que tes bikinis datent de 1840, au point que l'élastique ne tient plus, il est temps d'en acheter un nouveau. Cette année, n’hésites pas à t’offrir un maillot de bain responsable, en faisant appel à une marque éthique et écologique. Oui c'est plus cher, mais cela nous montre encore que nous payons beaucoup trop peu pour les vêtements que nous achetons dans les grandes surfaces.

L’industrie textile est l’une des plus polluantes sur terre

Sais-tu que l'industrie textile est l’une des plus polluantes sur terre ? Depuis la conception jusqu'au magasin, une simple robe génère plus de 50 kg de CO2. Les fibres naturelles en produisent encore plus, mais au moins éliminent les produits chimiques nocifs et les plastiques ! Alors si tu éprouves le besoin de rafraichir ta garde-robe d’été par des pièces tendances, réfléchis d’abord à ce dont tu as réellement besoin.


Se tourner vers la slow-fashion (la vraie)

En opposition à la fast fashion, la slow fashion est un mouvement qui promeut une fabrication de vêtements, dans le respect de l'environnement, des travailleur.euse.s et des animaux. C'est une alternative à la fast fashion qui vis à limiter ses achats vestimentaires pour consommer moins mais mieux.

Sur ton lieu de vacances, ose sortir des sentiers battus et explore les boutiques alternatives, responsables et éthiques et/ou de seconde main qui cachent souvent des trésors, des pièces uniques et originales qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Arpente les vide-greniers et les brocantes pour dénicher des vêtements de seconde main, et propose les vêtements dont tu ne te sers plus à des associations ou des projets de recycling comme Benu Couture.


Autre astuce, des enseignes du commerce traditionnel développent désormais des corners avec des vêtements de marques de seconde main qui ont été remis à neuf, et vendus 4 à 5 fois moins cher !


4. Faire un barbecue… sans viande


L’été est synonyme de Barbecue, non ? En tout cas au Luxembourg, dès que le premier rayon de soleil apparaît on voit les grils fumer dans tous les coins dégageant leur odeur de fumée de bois ou de charbon dans la nuit encore humide, aaaah que c'est bon... Mais il y a le revers de la médaille : le barbecue est utilisé pour faire griller de la viande ou du poisson.

Une alimentation végétale est meilleure pour la santé

Est-ce que tu sais que réduire ta consommation de viande permet de contribuer à la réduction de l’une des plus grandes empreintes carbone ? De plus tu fais une faveur à ta santé en mangeant plus de légumes et de légumineuses et en diminuant le risque de déclarer des maladies cardiovasculaires liées à la consommation de viande.


Il existe beaucoup de chouettes recettes à découvrir à mettre sur le gril. Tu penses ne pas réussir à réduire ta consommation de viande ? Commence par introduire une, deux ou trois journées végétariennes ou végaliennes dans ta semaine et tu verras que c'est un travail progressif qui t'apprend à manger plus consciemment tout en découvrant de nouvelles recettes délicieuses. Tu trouveras ici les bienfaits d'une alimentation végétale sur la santé.


5. Bannir le plastique jetable

Bouteille en plastique échouée sur la plage
Crédit photo: Ishan @freefromthesky/Unsplash

Bon, est-ce qu’on parle du plastique pendant un barbecue ou un pique-nique ? En la matière, pour une fois les choses évoluent dans le bon sens et notamment depuis 2018, année du vote d’une directive européenne qui interdit la vente de certains plastiques à usages uniques.

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans.

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans. Avec pour conséquence de tuer des millions d’animaux marins (pas seulement les tortues) et de libérer des micro-particules toxiques polluantes pour le milieu aquatique et absorbées par les poissons que l’on consomme à notre tour et qui, pour finir, vont se retrouver où?


Eh oui, dans nos assiettes (enfin, sauf celles des vegans). De toute façon, si tu aimes avoir une belle table accueillante, le plastique enlève tout le charme, alors opte plutôt pour des contenants en verre ou en céramique... ça donne toute une autre allure !


Certes, le plastique est plus pratique et léger que le verre pour emporter ton pique-nique à la plage (surtout si tu y vas en vélo, comme recommandé ci-dessus). Dans ce cas, on pense assiettes, contenants et gobelets ré-u-ti-li-sables!


Jamais sans ma gourde

L’eau est indispensable, particulièrement l’été et encore davantage en période de canicule. Au lieu de porter tes 12 litres d'eau dans des bouteilles en plastique, ce qui est fatigant et lourd, opte pour une gourde réutilisable. De nombreux modèles sont proposés dans le commerce, on te conseille une version isotherme d’un litre pour pouvoir la transporter facilement dans un sac à main ou à dos pendant un voyage ou une randonnée.


Homme faisant une randonnée dans la nature - Crédit photo: Colby Winfield/Unsplash
Crédit photo: Colby Winfield/Unsplash

Une gourde isotherme reste étanche et ne se déforme pas, de plus, elle maintient l’eau fraîche plus longtemps qu’une bouteille en plastique. Sachez que dans une bouteille d’eau, les microbes commencent à se développer au bout de 24 heures alors lavez bien votre gourde avant de la réutiliser.


6. Faire ses courses au marché des producteurs


Les marchés de producteurs et les magasins locaux sont d'excellents endroits pour acheter des produits artisanaux et frais qui n'ont pas fait le tour du monde pour arriver dans ta cuisine.

Plus les produits sont fabriqués et cultivés localement, plus leur empreinte carbone est faible.

Si par chance tu as prévu de séjourner dans le Sud de la France, tu trouveras certainement un marché dans la ville ou le village proche de ton lieu de séjour, ils sont nombreux et très populaires auprès des vacanciers comme des locaux! Tu vas aussi trouver de délicieux fruits issus de productions locales – melons, pêches, abricots… – en vente directe au bord de la route - attention, renseigne-toi auprès des locaux pour t’assurer qu’il s’agit bien de producteurs de la région.


Une fois de retour au Luxembourg tu n’auras plus envie de faire tes courses dans le commerce traditionnel et tu seras suffisamment à l’aise pour faire tes emplettes sur un marché près de chez toi.


7. Rafraîchir son jardin pour mieux supporter la chaleur


Tu as décidé de passer l’été chez toi, on va te donner de bonnes astuces pour faire entrer la fraîcheur dans ton jardin. Cela servira d’ailleurs pour les étés prochains, car il faut s’attendre à des chaleurs de plus en plus fortes ! Si ce n’est pas déjà fait, commence par placer un collecteur d’eau de pluie dans ton jardin. Cette eau pourra être utilisée pour arroser, nettoyer, se rafraichir, etc.


Le paillage et les plantations pour un jardin de fraîcheur

Une autre astuce écoresponsable est le paillage. C'est une technique qui consiste à garder le sol toujours couvert afin de le protéger. En été, le paillage évite que l’eau ne s’évapore trop rapidement du sol. Cela réduit la fréquence d’arrosage et donc notre consommation d’eau, et empêche les mauvaises herbes de pousser.

Le paillage permet de conserver la fraîcheur du sol et de réduire la consommation d'eau

En hiver, cette technique protégera ton sol et les racines des gelées. Tu pourras aussi planter des arbres et/ou des arbustes cet automne pour protéger ton jardin de la sécheresse de l’été prochain.


Dans le cadre de son programme Eisegaart, CELL propose régulièrement des formations en jardinage.


Faire réparer ses outils de jardin dans un Repair Café

Tu as besoin de nouveaux outils pour travailler dans le jardin ? Alors achète des outils recyclables et non avec des parties en plastique. Les outils en cuivre sont à favoriser, car ils ne perturberont pas les champs électriques et magnétiques du jardin mais favoriseront les flux énergétiques et ne rouilleront jamais. Tu peux aussi faire réparer tes outils usagés ou défectueux et même apprendre à les réparer tout.e seul.e dans un Repair Café.


En conclusion: pendant les vacances, deviens le moteur de ton propre changement!

Un couple qui se relaxe en faisant du camping - Crédit photo: Freepik
Crédit photo: Freepik

Nous t'invitons à profiter de cette saison estivale pour commencer à tester certains de ces conseils et à en observer consciemment les effets. Ne te mets pas trop de pression : un pas après l'autre, ne cherche pas à mettre en pratique nos 7 conseils du jour au lendemain ! Tu verras qu’en matière de transition, le plus dur est de lancer le moteur mais une fois la machine en route, on peut difficilement s’arrêter!

Le plus dur est de lancer le moteur, mais une fois la machine en route, on peut difficilement s’arrêter!

Plus on parvient à réduire son empreinte écologique, et plus la motivation s’amplifie, plus on multiplie des gestes simples (qui ne sont finalement rien d’autre que du bon sens). Ce sont de petites étapes mais qui, cumulées, font une grande différence pour notre planète.


Bonnes vacances éco-responsables !

204 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page