top of page

Et les député·e·s qui ont accepté de discuter du climat sont...

Dernière mise à jour : 31 oct. 2023

Le 24 octobre 2023, à quelques minutes de la rentrée parlementaire, CELL a organisé une rencontre inédite entre élu·es et scientifiques devant la Chambre des députés à Luxembourg-Ville. Objectif, inviter les député·es appelé·es à occuper leur siège durant les cinq prochaines années, à une discussion sur les enjeux climatiques et la biodiversité. Dix-huit député·es (sur 60) ont accepté de jouer le jeu.


Suite aux élections législatives du 8 octobre dernier, 60 député·es fraîchement élu·es au Parlement sont maintenant amené·es à prendre des décisions importantes pour le pays. CELL espère que ces décisions seront prises en tenant compte de l’ensemble des enjeux environnementaux.


Pour « mesurer » le niveau d’intérêt des élu·es en la matière, CELL a invité des scientifiques luxembourgeois·es spécialistes du climat et de la biodiversité, à rencontrer les député·es juste avant leur rentrée parlementaire.


15 minutes de discussion avec 8 scientifiques


Huit scientifiques issu·es de différentes disciplines (climat, biodiversité, agronomie, aménagement du territoire) et différentes institutions (Dr. Tania Walisch (Natur Musee), Dr. Guy Colling (MNHN), Dr. Julian Wittische (MNHN), Dr. Stephanie Zimmer (IBLA), Dr. Susanne Siebentritt (Uni), Dr. Florian Hertweck (Uni), Dr. Frédéric Durand (LISER), Dr. Thomas Gibon (ERIN/LIST)) ont répondu présent·es à l’appel de CELL d’offrir aux député·es nouvellement élu·es, un temps d’échange pour discuter des crises de la biodiversité et climatique et de leurs impacts sur les décisions qu’ils et elles auront à prendre.


Ainsi, 18 député·es ont pris le temps de s’entretenir avec un ou une scientifique en privé durant 15 minutes. L’occasion pour nos élu·es de poser toutes les questions souhaitées, dans un espace privilégié. Les député·es suivant·es ont rencontré un·e scientifique :

  • LSAP : Dan Biancalana, Liz Braz, Claire Delcourt et Mars Di Bartolomeo,

  • DP : Carole Hartman, Luc Emering et Gusty Graas,

  • CSV : Nancy Arendt, Felix Eischer, Paul Galles, Marc Lies, Octavie Modert et Marc Spautz

  • déi greng : Meris Sehovic

  • déi Lenk : Marc Baum et David Wagner

  • Pirates : Sven Clement et Ben Polidori

D’autres député·es se sont excusé·es tout en se montrant intéressé·es : Max Hengel du CSV; Paulette Lenert, Franz Fayot et Claude Haagen du LSAP; Joëlle Welfring, Sam Tanson et François Bausch de déi greng; Corinne Cahen, Lydie Polfer, Max Hahn et Gérard Schockmel du DP; Marc Goergen des Pirates.


L'ADR refuse la discussion


Depuis notre place privilégiée, nous avons pu voir chaque député·e faire son entrée et avons constaté qu’aucun député de l’ADR n’a eu envie de venir nous parler. Fernand Kartheiser de l'ADR avait décliné l’offre en avance, ne voulant pas rencontrer des scientifiques sous la « pression » d’une association.


CELL veut continuer à veiller à ce que les élu·es soient bien outillé·es pour prendre des décisions scientifiquement fondées pour les générations futures et la planète. Les citoyen·nes qui les ont élu·es ont le droit de savoir qui aura le courage de mettre la justice climatique et sociale au cœur de leurs décisions.







Photos: CELL/Norry Schneider et Raffaël Balland

167 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page