Rechercher

Jardiner, un acte politique !

On entend parfois « La transition écologique sans transition sociale, c’est du jardinage ». Nous nous demandons depuis toujours d’où vient cette expression péjorative. Selon cette perception, le jardinage serait un simple "hobby", sans aucun impact pour notre monde, et faire pousser des plantes ne changerait rien à notre modèle de société. Or, c'est tout le contraire ! Se nourrir avec quelques légumes du potager, laisser vivre une petite zone sauvage, sont des actions majeures pour la transition écologique ET sociétale. Pour CELL, jardiner, c’est militer !


Prendre conscience de notre pouvoir

Lorsque CELL a lancé, il y a plus de 10 ans, ses premières actions pour la transition écologique, nous avons vite décidé de nous investir dans l’agriculture urbaine. Pourquoi ? Parce qu'il ne s'agit pas seulement de faire pousser des fruits et des légumes, notre action va plus loin que la "simple" idée d'être au jardin. Il s'agit d’être capables de cultiver et de récolter notre propre nourriture. Or, réaliser que nous sommes capables de produire notre propre alimentation, provoque toujours une émotion très forte! De jardiner, naît la prise de conscience de tout notre potentiel.


Manger est vital pour chaque être humain. Découvrir que nous sommes en mesure de réunir toutes les composantes pour répondre à ce besoin emplit d'un sentiment profond que chaque jardinier.ère a déjà expérimenté. Et après avoir ressenti ça, se sentir capable de produire sa nourriture, alors, pourquoi pas nous sentir capable de nous loger, de développer notre économie locale, de produire notre énergie...? Jardiner va souvent provoquer un déclic, une transition intérieure, une prise de conscience forte qui nous fait comprendre que oui, nous pouvons changer les choses.


Souveraineté, sécurité et justice alimentaire

Quand on commence à s'intéresser au jardinage, peu à peu on prend conscience des enjeux liés à la production agricole. Une jardinière fraîchement engagée dans un jardin communautaire nous racontait, suite aux mois de sécheresse que nous venons de vivre, qu’avant d’avoir à se préoccuper de ses plantes, elle était ravie des longues journées de soleil... Jardiner, c’est aussi le plaisir d’être en plein air, de faire quelque chose de ses mains, d'apprendre de nouvelles choses au fil des saisons, d'observer une plante grandir, de sentir son corps et son cœur totalement investi dans l'accomplissement des tâches...

De cet alignement tête-main-coeur, naît l'envie de transmettre au reste du monde cette conception du jardinage comme un véritable acte citoyen, un outil puissant de la transition alimentaire et agraire. Jardiner nous donne la preuve qu’une agriculture respectueuse du Vivant est possible! Jardiner nous amène à vouloir encourager une production respectueuse de la planète et de nos assiettes plutôt qu'une agriculture dépendante d'un système fondé sur le profit. Jardiner ce n'est pas seulement faire pousser ses légumes, c'est vivre en cohérence avec des valeurs écologiques fortes. Et si la transition écologique et alimentaire doit passer par un engagement politique fort de la part de nos gouvernements, elle passera également par le nôtre.


Jardiner devient donc un acte politique, comme une lutte sans violence pour la souveraineté, la sécurité et la justice alimentaire.


Non, nous ne voulons pas d’OGM dans nos assiettes.

Non, nous ne voulons pas de glyphosate, de néonicotinoïdes ou de tout autre insecticide polluant.

Non, nous ne voulons pas d’une agriculture destructrice de l’environnement et de notre santé.


Oui, nous voulons une alimentation issue d’une agriculture locale.

Oui, nous voulons des sols vivants.

Oui, nous voulons une agriculture prenant soin de la Nature et du Vivant!


Faire ensemble : les spécificités du jardin communautaire

Revenons maintenant à cette expression : « La transition écologique sans transition sociale, c’est du jardinage ». Autrement dit, le jardinage ne serait pas un acte social... ? C’est pourtant tout le contraire! Dans l’action de jardiner, il y a une dimension collective, profondément sociale et sociétale. Le jardinage constitue un levier puissant pour agir pour la transition écologique, mais aussi sociale. Prenez les jardins communautaireur gestion est collective. Par conséquent les membres apprennent à fonctionner ensemble. Avec l’accompagnement de CELL, nous expérimentons de nouveaux modes de fonctionnement, basés sur la coordination, et non sur l’autoritarisme. Nous apprenons à nous organiser, à co-définir nos principes et nos règles. Le jardin communautaire, c’est un atelier où éprouver un nouveau mode de société, une réelle initiation à l’élaboration de système organisationnel démocratique, citoyen.


Comme le propose la permaculture, et comme pour les plantes avec les associations ou dans la Nature, les principes suivants sont appliqués :

• Intégrer plutôt que séparer : la coopération est développée pour répondre à un objectif et au bien commun.

• Utiliser et valoriser la diversité : la compétition est réduite au profit de la complémentarité puisque nous avons tout.te.s des connaissances et des compétences différentes qui, mutualisées, renforce le groupe.

• Utiliser le changement et y répondre de manière créative : face au dérèglement climatique et à la crise sociétale, nous développons de nouvelles aptitudes utiles.

• Petit effort pour grand changement : le jardinage est un levier de transformation de notre société, comme premier déclic.

Les actions de CELL pour la transition

Pour toutes ces raisons, CELL s’engage, avec les citoyens, dans la transition alimentaire et agraire à travers le projet Urban Gardening, qui comprend les activités suivantes :


• Un accompagnement des jardins communautaires, du lancement d’un jardin au suivi des plus anciens en passant par la gestion de la carte des jardins commuanautaires au Luxembourg

• Des formations en jardinage et en permaculture, côté technique mais également social

• Des événements comme les bourses aux plantes pour permettre l’achat de plants bios produits au Luxembourg et l’échanges de semences citoyennes (avec SEED asbl)

• Un réseau de semences citoyennes se mobilise au Luxembourg pour multiplier des semences adaptées à notre région. (Produire ses semences est également un acte fort que nous développerons peut-être dans un prochain article!)

• Un groupe d’action de recherche participative (GARP), composé de jardiniers, coordonné par CELL et soutenu par le Museum National d’Histoire Naturelle, qui choisit chaque année un thème de recherche dans le domaine du jardinage (thème de 2022: la densification des cultures)


Vous l'aurez compris, jardiner ne se résume pas à un loisir: jardiner, c’est militer. Alors, à coups de semis et de plantations, nous vous invitons à poursuivre avec joie le chemin de la transition alimentaire et écologique ! www.eisegaart.cell.lu

147 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout